ROCKKICK est une marque déposée spécialisée dans le Fightwear née d’un passionné des arts martiaux et du MMA en particulier.
Le MMA, Mixed Martial Arts, ou Arts Martiaux Mixtes en français est un sport complet en plein développement.

 

Des gladiateurs à 2018

Connu également sous le nom de Freefight ou Combat Libre, ce sport de combat moderne regroupe tous les arts martiaux et leurs techniques. Ce sport considéré comme moderne remonte pourtant à la Grèce Antique. A cette époque, très peu de règles : seuls les coups aux yeux et les morsures étaient interdits. Les adversaires s’affrontaient jusqu’à ce qu’un des deux abandonnent, s’évanouissent ou parfois même perde la vie.

 

Une démocratisation, un grand potentiel

Bien plus tard, dans les années 20, la famille Gracie a énormément contribué au développement et à la médiatisation du MMA dans le monde. Cette famille voulait prouver la supériorité du Ju Jitsu brésilien sur les autres arts martiaux. Elle organisait des combats sans véritables règles définies. Seule la victoire importait. Aujourd’hui, le MMA est régi par des règles appliquées par des arbitres, la durée d’un round et les catégories de poids apportent un meilleur équilibre, une meilleure équité entre les combattants. Mais tous les coups ne sont pas autorisés ! Les coups de tête, les doigts dans les yeux, mordre ou taper dans les parties génitales sont interdits.

Malgré tout, les compétitions de MMA sont toujours prohibées en France alors même que les entraînements sont autorisés ! C’est le seul pays européen à l’interdire. Le Mixed Martial Art se pratique dans un octogone fermé par un grillage qui évite aux combattants de tomber hors du ring. Le combat démarre debout, les percussions pieds/poings sont autorisées, les projections et amenés au sol également. Ces dernières permettent de soumettre son adversaire par une clé de bras ou un étranglement par exemple.

 

Tenue réglementaire obligatoire

Pour prétendre combattre dans la cage, il faut avoir une tenue vestimentaire réglementaire.

  •  le short de MMA, appelé également fightshort. Il ne doit pas comporter de poches extérieures, le cordon de serrage à la taille ne doit pas être apparent. Il existe différents matériaux. Rockkick a choisi le 4way strech qui permet au short de s’étirer et de retrouver sa forme initiale sans gêner le combattant dans ses mouvements. Rockkick a également pensé au système de fermeture en intégrant un rabat par le haut, évitant tout contact du Velcro sur la peau. A la place du fightshort, certains préféreront le short compressif ou Vale Tudo. Il a l’avantage de coller à la peau et permet une meilleure circulation sanguine. Ceux-ci doivent également comporter une poche intérieure pour loger une coquille protectrice.
  •  le protège-dents
  •  les gants. Contrairement à la boxe, les doigts sont laissés libres pour faciliter les prises lors des corps-à-corps
  • le rashguard. Il sera obligatoire uniquement pour le grappling ou le JJB No-Gi. Il devra être choisi à votre taille, ne le prenez surtout pas trop petit, il vous gênerait dans vos mouvements. Le rashguard protège le combattant des brûlures par frottement sur le sol et a un effet compressif favorisant la récupération musculaire du haut du corps.
  • le tee-shirt, idéal pour les entraînements. Là encore, Rockkick a fait le choix d’un tee-shirt technique en 4way strech. Non seulement il ne vous gênera pas lors de vos mouvements mais vous pouvez dire au-revoir au tee-shirt trempé qui colle à la peau. Sa matière thermorégulatrice permet un transfert d’humidité en surface.